Qui coopère avec qui ?

Quand des pays passent des contrats de coopération, ils les fixent souvent par écrit dans ce qu'on appelle des accords ou des conventions. Quelques pays ont ainsi signé un accord de coopération sur le Rhin en 1963. La nouvelle convention pour la protection du Rhin que nous connaissons aujourd'hui a été signée en 1999 par la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suisse, le Luxembourg et la Commission Européenne. Pour respecter les accords passés et pour les organiser et les mettre en œuvre, ces pays ont mis en place une commission. Une commission, c'est un groupe de personnes chargés d'une mission spéciale. Ici, cette mission est de protéger le Rhin et c'est pourquoi la commission s'appelle 'Commission Internationale pour la Protection du Rhin (CIPR)'. Elle a un secrétariat installé à Coblence en Allemagne.

Comme le bassin du Rhin est plus grand que les parties des pays qui ont fondé cette commission, ceux-ci coopèrent aussi très étroitement avec l'Autriche, le Liechtenstein et la région wallonne de Belgique qui ont aussi une partie de leur territoire sur ce bassin. On trouve même un tout petit bout de l'Italie dans le bassin du Rhin, mais comme pratiquement personne n'y vit, l'Italie ne coopère pas à la CIPR.

le siège du secrétariat de la CIPR à Coblence (DE) - Photo : CIPR
le siège du secrétariat de la CIPR à Coblence (DE) - Photo : CIPR
vue sur le Rhin depuis les bureaux du secrétariat de la CIPR - Photo : D. van Rossum
vue sur le Rhin depuis les bureaux du secrétariat de la CIPR - Photo : D. van Rossum